Ficus Pumila - Figuier rampant: Conseils d’utilisations, de plantation et d’entretien 

Rédigé par Clement Aucun commentaire

Le ficus pumila, cette plante exotique, rampante, grimpante ou retombant en cascade, est vivace et son feuillage ornemental est persistant. Elle particulierement efficace pour creer des suspension, des tableaux végétaux ainsi que des cadres végétaux. 

Le ficus pumila, cette petite plante exotique, rampante, grimpante ou retombant en cascade, est vivace et son feuillage ornemental est persistant.

Il appartient à la famille des Moracées et est considéré comme une plante aux vertus dépolluantes. Sa longévité de 3 mois à 5 ans varie en fonction des conditions de culture. Il est important de respecter les besoins en eau et ses exigences d’exposition.

C’est une plante d’intérieur mais aussi d’extérieur dans des régions du sud de la France. Seul ou en association, il est intéressant notamment en terrarium, en jardin- miniature ou encore en suspension.

Origine et utilisations du figuier nain

On trouve cette plante exotique à l’état sauvage rampant sur le sol ou s’accrochant aux arbres, au Japon et de la Chine.

Ce ficus nain a été introduit en Europe en 1721.

Cette plante cultivée à l’intérieur, apporte une note décorative à la salle de bains ou à la cuisine par exemple.

Elle peut aussi être plantée en pleine terre dans le jardin en raison de sa relative rusticité.

De culture facile et de croissance rapide, le figuier rampant est également idéal en terrarium. En suspension, en tableau végétal ou en mur végétalisé, il tombe joliment en cascade.

Le Ficus radicans Variegata, originaire de l’Inde est apparu plus tard en Europe, vers 1871 et est plus fragile.


Le figuier rampant : ses tiges, ses feuilles, ses fruits

Ce figuier possède plusieurs noms : ficus pumila, ficus repens, ficus scandens, ficus stipulata, figuier nain, figuier rampant.

Ses fines feuilles alternes de couleur verte sont un peu arrondies, veinées et persistantes. Elles mesurent de 2 à 5 cm de long. Elles sont nombreuses et serrées sur des tiges souples comme des lianes et ramifiées poussant rapidement souvent de façon indisciplinée et se marcottant toutes seules. A l’aisselle des feuilles apparaissent des petites fleurs vertes sans grand intérêt, passant presque inaperçues.

Le ficus pumila cultivé en pleine terre donne des figues en forme de poire d’environ 5 cm de long, non comestibles.

Quelles espèces et variétés de figuier rampant ?

Voici des variétés du ficus pumila :

  • Ficus Curl : feuillage vert foncé
  • Ficus radicans Variegata : plus grandes feuilles que les autres variétés. Feuillage panaché et tacheté de blanc crème.
  • Ficus Minima : feuillage vert
  • Ficus Sunny : feuilles vertes bordées de blanc
  • Ficus Snowflake : feuillage dense vert brillant bordé de blanc
  • Ficus Quercifolia : feuilles lobées de couleur vert foncé ayant la forme de feuilles de chêne

Comment bien entretenir votre Ficus repens ou Ficus pumila?

Il est important de lui offrir les conditions idéales pour une bonne croissance et une parfaite santé de son feuillage en tenant compte de ses  besoins en lumière, en arrosage et en chaleur.

Quelle exposition pour votre Ficus pumila ?

N’installez pas cette plante au soleil direct qui risquerait de brûler ses feuilles. Exposition au nord de préférence. L’ombre ou la mi-ombre lui convient très bien. Il a besoin d’une luminosité moyenne, toutefois les variétés au feuillage panaché demandent un peu plus de lumière.

Quelle température pour votre Ficus pumila ?

Le ficus pumila aime la chaleur à condition que l’atmosphère soit humide.

Sur la Côte d’Azur, il est cultivé à l’extérieur, en plante rampante comme couvre- sol et en plante grimpante sur un support (tuteur, treille, rampe d’escalier).

Certaines variétés peuvent résister jusqu’à -8°C, cependant leurs parties aériennes gèlent à -6C. Paillez pour l’hiver.

Le ficus radicans, notamment, est plus sensible aux basses températures.

Comment arroser votre ficus et lui apporter de l’humidité ?

Le ficus rampant apprécie la moiteur de l’air. La salle de bains et la cuisine offrent des conditions idéales pour le bon développement de cette liane.

Si malgré tout, en été, l’air n’est pas assez humide, brumisez le feuillage plusieurs fois par semaine avec de l’eau de pluie ou de l’eau déminéralisée.

Il est essentiel de maintenir la motte humide en permanence ; la sécheresse lui serait fatale. Les arrosages doivent être fréquents en été. Après l’arrosage, videz la soucoupe qui se trouve sous le pot.

En atmosphère sèche, remplacez de temps en temps les pulvérisations par des trempages du pot dans un seau d’eau à température ambiante.

En cas de besoin, l’installation d’humidificateurs peut être aussi utile pour rendre l’air moins sec.

Quand et comment apporter de l’engrais à votre ficus ?

La fertilisation se fait de mars à septembre sous forme d’apport d’engrais pour plantes vertes. Faites des apports tous les 15 jours en période de végétation.

Pourquoi et comment tailler votre ficus ?

Pour lui conserver une silhouette en boule compacte, taillez régulièrement ses pousses. Vous pouvez la tailler sévèrement au printemps pour que le feuillage soit plus fourni.

Quand et comment rempoter votre ficus nain ?

Rempotez- le tous les 2 ans, en février – mars. Pour les plants de ficus plus âgés, vous ne procéderez au rempotage que tous les 3 ou 4 ans, quand vous constatez que le pot semble trop étroit pour votre figuier nain.


Comment lutter contre les ennemis du ficus ?

En examinant les feuilles de votre ficus, vous connaîtrez son état de santé.

  • Si les feuilles jaunissent et tombent : l’arrosage a été excessif. Laissez la terre sécher. Ensuite, arrosez modérément.
  • Des plaques blanches apparaissent sur et sous les feuilles : il s’agit de la présence de cochenilles. Traitez votre ficus avec un insecticide.
  • Des taches jaunes sur les feuilles et des fils blancs dessous : votre ficus est victime d’une attaque d’araignées rouges. Vaporisez le feuillage avec de l’eau non calcaire ou traitez avec un acaricide.
  • Les feuilles se dessèchent : la plante manque d’eau. Trempez- la dans un seau d’eau. Arrosez plus fréquemment et apportez de l’humidité au feuillage.

Quand et comment multiplier le ficus pumila ?

La multiplication de ce ficus aura lieu d’avril à septembre en le bouturant ou le marcottant au printemps ou en été.

Pour le bouturage, procédez comme suit.

  1. Préparez des petits pots remplis d’un mélange de terreau, de tourbe et de sable.
  2. Prélevez des tiges munies de 2 paires de feuilles et d’un bourgeon.
  3. Trempez- les dans la poudre d’hormones.
  4. Plantez plusieurs de ces rameaux dans chaque petit pot.

Pour le marcottage, c’est tout aussi facile.

  1. Installez des petits pots remplis d’un mélange de terreau, de tourbe et de sable près de la plante-mère.
  2. Placez plusieurs rameaux retombants dans les petits pots.
  3. Arrosez abondamment.
  4. Séparez les jeunes sujets dès que les racines apparaissent. Ces nouveaux plants s’entretiennent comme les ficus adultes. Ils ont les mêmes exigences.

Avec quelles plantes associer le figuier nain ? 

Pour réussir une bonne association avec le figuier nain, choisissez des espèces aimant l’humidité et une exposition à l’ombre comme les fougères.

Vous pourrez opter pour des plantes à enracinement profond qui ne dérangeront pas le développement du ficus car ce dernier s’enracine à seulement environ 5 cm de profondeur dans un pot.


Fiche de culture

Feuillage : persistant

Exposition : ombre, mi-ombre

Sol : bien drainé

Rusticité : -6°C à -8°C 

Arrosage : fréquent

Multiplication : bouturage, marcottage

Ennemis et maladies : araignées rouges, cochenilles

Classé dans : Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.