Camélia : Conseils de plantation et entretien

Le camélia est une plante qui peut être mise en terre en été comme en hiver. Cependant, pour une bonne croissance et un bon entretien, vous devez prendre quelques dispositions essentielles.

Tout savoir sur les camélias

Le camélia est une plante des forêts asiatiques. On la retrouve sur les territoires du Japon, de la Chine et du Sud-est asiatique. Toutefois, sa forte présence est surtout localisée en Extrême-Orient où il y en a sur de longues superficies. On en retrouve également au Népal, la Corée du Nord et le Vietnam. Reconnue sous le nom de TSUBAKI au Japon, elle est destinée aux cérémonies sacrées dans les familles nipponnes de l’empire. Aussi, les Samouraïs l’utilisaient comme emblème. Pour eux, cette plante représente la fugacité de la vie à travers ses pétales ouverts. Elle symbolise aussi l’amitié, l’harmonie, et l’élégance.

Les Chinois nomment cette plante « CHA », ce qui signifie arbre à thé. Il représente symboliquement pour la chine « arbre » et « printemps » et rappelle la longévité, le lien amoureux, le mariage heureux, le bonheur et la chance. Lorsque cette plante montre ses étamines, elle est considérée comme l’idéal de la beauté et c’est cette même conception qui s’est répandue en Europe.

Cette plante s’est ensuite répandue en Europe en l’an 1600. Cependant, c’est au XVIIIe siècle qu’elle apparaît en France à Nantes où elle a été introduite par l’Angleterre.

Les conseils de plantation du camélia

Le camélia fait partie de la catégorie des plantes de bruyère, ce qui fait qu’elle se plante sur les sols acides. Il faut alors créer un substrat adapté pour permettre la plantation de cette fleur si votre sol n’est pas acide. Par ailleurs, les périodes idéales pour la planter sont le mois d’avril et le mois d’octobre. Ces moments sont considérés comme des temps en dehors des fortes chaleurs et des gelées. Aussi, l’endroit à choisir pour la plantation doit être partiellement ombragé ou totalement à l’abri du vent.

Pour être planté, le camélia doit être en conteneur et mis dans un seau d’eau. À ce stade, il faut laisser la motte s’imbiber d’eau jusqu’à ce que les bulles cessent de remonter à la surface. Cette plante développe des racines qui ont besoin d’espace. À cet effet, vous pouvez creuser un trou plus large que profond pour permettre l’expansion de ses racines. En général, il faut 60 cm de profondeur pour 120 m de largeur. Dans le cas où vous avez une terre déjà préparée pour accueillir la semence, vous pouvez ajouter une poignée d’engrais pour sa rapide évolution.

Dans le cas où vous n’avez pas encore préparé la terre, vous pouvez alors faire un mélange de 1/3 de terre de bruyère, 1/3 de votre terre de jardin et 1/3 de sable. Ce mélange crée un substrat bien drainé avec un milieu acide. Il vous restera seulement à ajouter une poignée d’engrais. L’action suivante consiste à poser le camélia dans le trou et à y ajouter le substrat. Veillez cependant à ce que le substrat soit autour de la tige et sur la racine. En plus, il faut que les fleurs effleurent le niveau du sol et arrosez ensuite votre plante.

Les conseils d’entretien du camélia

La croissance du camélia étant lente, il faut la cultiver en pot. Afin d’éviter de la rempoter régulièrement, il est recommandé de choisir un pot deux fois plus volumineux que la motte. Le bon drainage doit s’obtenir avec un pot dont le fond comporte deux à trois trous. Au fond de ce pot, mettez du gravier ou une couche de billes d’argile. En procédant comme on le fait pour la plantation complète en terre, vous devez faire un mélange 1/3 de votre terre de jardin, 1/3 de sable et 1/3 de terre de bruyère. Si vous êtes dans l’incapacité d’avoir de la terre de jardin, utilisez alors 2/3 de terre de bruyère à la place.

Lorsque votre plante de camélia est plantée dans les conditions précédentes, vous pouvez maintenant penser à l’arroser. En été, l’arrosage doit être régulier, mais léger, car si elle reçoit trop d’eau, cela peut lui être fatal. Pour le protéger durant l’hiver, il faut anticiper ses besoins en prenant des précautions par rapport à sa racine. Ainsi, des couches de feuilles mortes doivent être déposées à ses pieds afin d’empêcher les gelées d’atteindre ses racines. Vous devez aussi tailler votre camélia après floraison, surtout les tiges abîmées et vous devez être modeste en utilisant l’engrais.

Les plantes à associer avec le camélia

Il est bon de planter cette plante avec un érable du Japon. Le feuillage de celui-ci oscille sur des pourpres et des verts. Ces couleurs ont pour but de donner plus de valeur aux teintes vives du camélia. Vous pouvez aussi associer votre camélia à des hortensias qui affrontent facilement l’été par leur résistance.

Les commentaires sont fermés.